cycle — mondialisation


la planète des hommes


En résidence au Théâtre de l'Usine à Eragny...


Depuis 2015, le Théâtre de l’Usine et son équipe accompagnent la Compagnie La Controverse dans sa création. D'abord partenaire du spectacle Les Maîtres du Monde, farce économico-satirique pour acteurs et marionnettes d’après l’oeuvre de Jean Ziegler, le Théâtre de l’Usine l'a ensuite accompagnée en 2020 en production sur Karnaval, sa dernière création (cycle des Identités).


Désireux de poursuivre ce compagnonnage, le Théâtre a choisi d'inscrire Marie-Charlotte Biais et son équipe dans une résidence annuelle autour d'un projet à destination du jeune public.
L’époque est aux challenges, la complicité qui nous lie aujourd’hui nous offre les moyens de rêver ensemble une création qui s'inscrit dans ce contexte difficile.


Un projet de recherche et de création artistique


Ce deuxième volet propose de renforcer la démarche et de creuser la recherche entamée avec Les Maîtres du Monde. Pour aller plus loin dans le projet pédagogique, pour répondre au mieux aux questions politiques que l’époque pose à nos enfants, pour que la création peuple encore leur vie, et que la nôtre ait encore du sens…


Nous créons La Planète des Hommes, 3 formes courtes pour acteurs et marionnettes suivies de rencontres, à destination du jeune public en milieu scolaire et socio-éducatif.
Inégalités, du Capitalisme et de l’Anthropocentrisme.Comprendre le monde, donner des outils d’observation critique à travers le prisme de la farce et du jeu.



L’utilisation de la marionnette nous permettra de mettre en scène les contrastes vertigineux entre les différents niveaux de réalités, les zooms et dézooms élastiques, dans l’espace mais aussi dans le temps, les disproportions représentatives du monde tel qu’il tourne (ou pas ?) en ce moment, entre les problématiques individuelles et les mécanismes d’organisation économique mondiale. Nous pourrons ainsi, avec la distance, la poésie et l’humour que nous concédons aux objets, circuler librement entre les époques, les cultures et les dimensions, faisant coexister par exemple dans un même castelet les ouvriers chinois et le forum de Davos, la conférence de Berlin et la présence de TOTAL en Afrique, les tablettes d’argile sumériennes avec la bourse des matières premières de Chicago… ! Par la farce, nous chercherons à lever le voile sur un certains nombres de confusions, aiguisant ainsi, nous l’espérons, la citoyenneté naissante en chacun.


Rencontre avec les publics : démarche artistique et processus de création


Il s’agit pour nous de créer trois objets qui répondent aux questions que les enfants se posent sur la marche du monde. Nous voulons créer en aller-retours, AVEC ET POUR EUX.
Nous voulons les inclure dans le processus même de création, dès la première phase, celui de la recherche. Nous voulons commencer le travail par une rencontre, par des questions, par des échanges.


Nous voulons faire de ces rencontres le socle de nos dramaturgies. Nous voulons écrire les textes en échos directs à ces échanges. Nous voulons que nos créations soient littéralement des réponses à leurs questions.


De l’angle « panoramique » proposé dans l’épisode sur le thème des Inégalités à celui « macro » de l’épisode consacré à l’anthropocentrisme, nous voulons offrir trois niveaux d’accès au monde de l’économie.


Création prévue sur l'année 2021, en cours de production.


Distribution en cours.