constellation — les collaborateurs proches de la compagnie


arnaud maïsetti
auteur & dramaturge


Arnaud Maïsetti est né en 1983 et vit à Marseille ; il est enseignant-chercheur, éditeur, auteur et dramaturge.

Agrégé de Lettres Modernes, titulaire d’un doctorat en Études Théâtrales, il est Maître de Conférences en Théorie et Pratique du Théâtre à l’université Aix-Marseille ; à ce titre, il intervient à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes.

Membre du Laboratoire d’Études en Sciences des Arts (LESA), ses recherches portent sur les scènes et écritures contemporaines (J. Genet, H. Müller, D.-G. Gabilly, B.-M. Koltès, D. Niangouna, K. Warlikowski, T. Ostermeier, Le Radeau…), à l’articulation lyrique et politique de leur inscription dans l’Histoire. Critique de théâtre, il est membre du collectif de l’Insensé, site de critique sur les arts de la scène.



site personnel : arnaudmaisetti.net


avec la controverse
écriture, conception & dramaturgie : layla
dramaturgie — Un seul été


Il prépare actuellement une biographie de Bernard-Marie Koltès, dramaturge sur lequel portait sa thèse, à qui il a consacré un premier essai (B.-M. Koltès, Seul comme on ne peut pas le dire, éd. publie.papier, 2010), ainsi que plusieurs articles, et qui paraîtra à l’automne 2015 aux éditions du Seuil.

Auteur, il a publié un premier roman en 2008 aux éditions du Seuil, Où que je sois encore… ; et en 2009, un récit sur des photogrammes du plasticien Jérémy Liron : La Mancha, aux éditions La Nuit Myrtide. Il écrit également des fictions conçues pour le numérique : ses textes sont publiés par la maison d’édition numérique publie.net : Anticipations (2010, rééd. 2011) ; Affrontements (2012).
À partir de 2010, il co-dirige aux éditions publie.net la collection Portfolios, qui fait se dialoguer œuvres plastiques contemporaines et jeunes auteurs.

En avril 2015, il fonde avec Christophe Triau la collection ThTr au sein de publie.net qui édite textes théoriques et critiques, et matériaux pour la scène d’aujourd’hui.

Depuis 2008, il a participé à de nombreuses lectures publiques de ses textes – dernière en date, en mars 2014, à la médiathèque de Suresnes : Saint-Just et des poussières, avec une scénographie vidéo de Jérémie Scheidler.

En 2012, il écrit une première pièce, Les tombeaux sont appelés des Solitudes, qui est retenue par le comité de sélection du Théâtre National de Strasbourg, et qui fera l’objet d’une mise en voix par les comédiens du TNS, en février 2013. En 2014, sa seconde pièce, Les Filles perdues, fait partie de la sélection du festival « Texte En Cours », qui en donne une lecture publique au Dôme à Montpellier, en avril 2015.

Depuis 2011, il est dramaturge de la compagnie La Controverse, auprès de laquelle il a travaillé à la création du dernier spectacle : Un seul été, d’après L’Été 80 de Marguerite Duras, mis en scène par Jérémie Scheidler.